Contactez-nous

Richmont | De mines & d’hommes

Série photojournalistique illustrant la vie des travailleurs de mines

Projet 5

Pour notre cinquième présentation de projet, voici une série réalisée il y a quelques années, pour les Mines Richmont. Nous avons pensé vous présenter ce projet afin de vous montrer une partie du quotidien de ces hommes – surtout – et femmes – trop rares – qui travaillent à plusieurs centaines de mètres sous la surface, dans des conditions uniques et méconnues de nous.

La préparation

Mines Richmont communique avec Patrice Bériault, afin d’aller à Beaufor et créer une série d’images de type reportage. Défi intéressant! Mais impossible d’arrêter la production, alors on retient l’approche photojournalistique.

Nous avons 2 jours pour faire ces images sur 2 sites. Beaufor est un site aurifère sous-terrain composé de tourmaline, quartz et pyrite. Camflo, un site de traitement.

Notre photographe prend donc l’avion avec l’équipe, direction Val d’or. Malgré la préparation, nous prendrons avantage du vol pour définir les images, lieux à privilégier et besoins corporatifs. On se dirige alors vers une série d’images techniques, génériques de gens au travail, machineries, etc..

Sur place, c’est en parlant avec la directrice des ressources humaines que nous réalisons à quel point ce site est bien plus qu’un site minier. C’est un petit village, avec des gens, des familles, une vie communautaire. C’est alors que nous décidons de réaliser une série en parallèle, pour illustrer cette facette unique de ce site minier.

Si les images techniques serviront pour le rapport annuel, le site et les documents corporatifs, notre série sur les travailleurs présentera un tout autre visage!

 

Le défi

Parmi les défis auxquels nous devont faire face, il y a le temps qui nous manquera toujours pour aller au bout de chacune de nos idées. Nous devrons à chaque fois « se contenter » de trop peu. Contre mauvaise fortune, bon coeur!

Il y a aussi une particularité unique à travailler sous la surface, dans des tunnels de roche. Il fait noir! Hormis les lumières occasionnelles fixées au plafond des couloirs, il n’y a parfois rien d’autres comme lumière que celle que nous avons avec nous. Ambiance étouffante… trop étouffante pour certains! Mais on s’y fait après un certain moment.

Et puis, il y a que les travailleurs ne doivent pas arrêter la production. Alors on déambule avec les camions et machineries en mouvement. Nous sommes d’énormes fourmis dans cette foumilière humaine.

Et comme dans tout les milieux, il y a des règles écrites et d’autres non-écrites que nous devons rapidement apprendre et respecter. Comme photographe, j’adore vivre dans un environnement qui m’est inconnu et y apprendre ces règles. Apprendre à faire partie de la gang et y gagner leur respect. Cela a définitivement un impact sur le résultat final. Mais c’est une question de temps et cela ne s’achète pas!

Quelques chiffres

  • Préparation: 2 jours
  • Durée de la séance: 18 heures
  • Nombre de photographies: 835
  • Distance parcourue sous la surface: environ 500 mètres

Quelques résultats

Vous désirez lancer un projet avec nous?

Contactez nous!