Il y a environ un mois, le chroniqueur Hugo Lavoie, de l’émission C’est pas trop tôt, communique avec nous afin de nous proposer une chronique audio (pour écouter la chronique, cliquez ICI) où nous parlerons d’un « certain type de portrait de courtier » que l’on retrouve sur le marché. Accepteriez-vous? (le style radio-canadien exige que l’on vouvoie nos invités!) Nous acceptons.

Histoire d’une rencontre sympa.

Il faut savoir que les chroniques d’Hugo offre un angle qui se veut à la fois teinté d’un certain humour, pas trop lourd (because émission matinale oblige) dont l’accent est d’abord d’instruire et souvent de surprendre (: découvrez l’histoire de YUL en cliquant ICI RADIO-CANADA; jeu de mots!) par le sujet.

Au téléphone, nous discutons de l’angle: il ne s’agit pas de parler de l’industrie immobilière en soi, ni de courtiers en particulier, mais de se questionner sur la raison derrière ce type de portrait parfois exagérément souriant (en se sens, et là je propose une opinion personnelle, le photographe a une grande part de responsabilité à cet égard).

Ensuite, on se donne rendez-vous à Radio-Canada. Malgré mon expérience du milieu, j’aime toujours me retrouver dans cet environnement. D’ailleurs, vous savez que vous pouvez aller visiter Radio-Canada? Ça vaut le coup d’oeil.

N’ayant pas de portrait corporatif prévu à l’horaire pour répondre au deadline de sa chronique, nous allons recréer l’ambiance d’une session avec Hugo, dans le studio Météo de Pascal Yiacouvakis. Hugo me pose des question pendant que je le photographie. Donc chacun fait son job en même temps que l’autre… Petit challenge! « Allez, on essaie un premier portrait, Hugo! » 

« Clic »

Photographe: Patrice Bériault

Photographe: Patrice Bériault

 ***

On s’amuse et on décide de créer un portrait avec cadrage typique pour l’utilisation en portrait corporatif sur panneau. « Pas nécessairement de grand sourire si ce n’est pas ton genre, mais plutôt une attitude naturelle, confortable. Que les gens voit Hugo sur la pancarte et en personne… et te reconnaisse! Bras croisés pour la référence de position. »

Photographe: Patrice Bériault

Et puis, on décide d’aller dans le genre de ce que nous retrouvons trop souvent sur les pancarte: le portrait big smile. Je demande à Hugo de pousser la machine faciale; « Allez, gros sourire, Hugo! ». « Ma graphiste va ensuite créer un montage d’annonce de courtier avec ton portrait. » « Ok! »

« Clic » « Merci Hugo! »

Photographe: Patrice Bériault

Photographe: Patrice Bériault

P.S.: le lendemain matin, on apprenait que Marie-France Bazzo quittait son poste d’animatrice à l’émission C’est pas trop tôt. Hummm, siège à vendre… ou va-t’elle se reconvertir en courtier? 🙂

– Patrice