Photographe: Pierre-Yves Côté

Au cours de l’été 2014, nous recevons le mandat de filmer et photographier une résidence de prestige, au Québec. Le mandat est à la fois simple et… complexe: mettre en valeur les différents lieux qui composent cet endroit magnifique, par la vidéo et la photographie.

Ah oui… et contribuer à faire vendre plus vite, au meilleur prix possible!

Notre travail, à travers la mise en valeur, est de donner le goût d’aller visiter, d’inspirer les visiteurs, de stimuler l’intérêt, et d’informer sur les lieux. Suffisamment bien pour que le client potentiel arrive sur place et ait déjà pris connaissance des lieux avant son arrivée. Qu’une fois sur place, il soit agréablement surpris de ce qu’il (re)découvre et qu’il soit heureux de voir que ce qu’il a visionné sur vidéo soit tout-à-fait en lien avec ce qu’il visite sur place. Parfois, on réussit aussi à faire en sorte que les propriétaires redécouvrent leur propriété et l’apprécie plus. Un peu trop, soudainement… Mais ça, c’est autre chose.

***

DERRIÈRE LA CAMÉRA

Peu de gens ont la chance de voir tout le processus de création. Alors, j’ai pensé vous inviter à venir derrière la caméra, nous accompagner en quelques sorte, afin de comprendre tout le travail qu’il y a derrière l’image pour réaliser cette vidéo. Vous êtes prêt?

***

ALLONS-Y!

Accompagné de mon assistant Jeffrey Vincent-Malo, nous allons faire un repérage des lieux étant donnée la complexité du mandat, afin de bien identifier les plans à illustrer. Aussi, en faisant un repérage, cela nous permet d’identifier les contraintes de lumières, de temps, de sélectionner ce sur quoi nous allions nous concentrer et de nous assurer avec les propriétaires de ce qu’il faudra préparer. Ce repérage nous permet de lire l’endroit, de comprendre ce qui fait de cet endroit un lieu magnifique, afin de tenter le mieux possible de rendre cette sensation en image.

Nous prenons alors des notes et rapporterons quelques plans filmés et photos, afin de pouvoir continuer à brainstormer sur le sujet, préparer le timeline de la vidéo, mais aussi afin d’évaluer le matériel que nous aurons à apporter: caméra principale, caméra supplémentaire, caméra de rechange, trépieds, éclairages Del continus, rails, drones accompagnés d’un pilote (Nick di Biase de la compagnie ND Heli), ordinateurs, disques durs, cartes SD et Flash en quantité, crème solaire, shorts, boissons (non alcoolisées, c’est mieux), et toutes sortes de petits accessoires. Comme vous le voyez, faire de la vidéo nécessite beaucoup de matériel!

***

PENDANT

Deux jours plus tard, nous filmons toute la journée, et n’eût été de quelques complications avec le drone, la journée nous suffira, mais comme notre travail consiste aussi à prévoir les imprévus, nous avons justement prévu de pouvoir revenir le lendemain. Ce que nous ferons pour quelques heures. Heureusement, la température est avec nous! Pour une fois que Météomédia ne s’est pas trompée!

***

APRÈS

Sitôt le tout filmé, nous revenons à la base. Commence alors la post-production. Faire le tri des séquences vidéos, des photographies. Commencer à voir la vidéo dans sa tête et commencer à bâtir son timeline. Choisir la bonne musique, ce qui n’est pas une mince tâche et informer la famille que l’on sera invisible et indisponible pendant 24 heures… au moins! La barbe allonge, j’oublie de changer de vêtement, je me nourrit par réflexe stomacal, et il n’y a que la vidéo qui tourne dans ma tête. Tout va bien!

Pour une vidéo standard, plus simple, la post-production va prendre environ 30 minutes à 2 heures par minute de film. C’est selon le processus de travail de chacun, le contexte, la complexité du mandat; enfin vous comprenez. Mais pour une vidéo comme celle-ci, qui sort du modèle standard, et où on tente de bâtir une « histoire », on parle environ d’une journée par minute de vidéo. Sans compter, les 2 révisions prévues. Parce-que pour chaque révisions, il y a téléchargement de la vidéo, et donc, temps d’attente en s’assurant que le processus est ok. C’est pendant ce temps que je vais me raser et me nourrir. Je redeviens une sorte d’humain. Mettons, diraient certains.

Ensuite, on partage nos observations avec les clients, s’assurons que ceux-ci sont satisfaits du résultat et plus encore (idéalement!), corrigeons le tir s’il y a lieu et publions le résultat final, une fois le tout complété!

C’est un travail de création qui est long, réfléchi, satisfaisant par son résultat, d’autant qu’il s’agit d’un travail d’équipe. Et lorsque l’équipe travaille bien, le résultat suit!

Voilà un peu comment cela s’est passé. Évidemment, ces étapes varient sensiblement selon l’équipe, selon le projet, les lieux et le mandat, mais le but de l’exercice est de vous faire découvrir la vidéo et tout le travail qui vient derrière!

J’espère que cette incursion dans notre monde vous a plu! N’hésitez pas à commenter! Nous aimons vous lire!

Découvrez la vidéo en format HD sur notre chaîne Vimeo en cliquant ICI!

– Patrice